Un agent de conservation a perdu son travail pour avoir refusé de tuer des oursons effrayés

L’agent de conservation Bryce Casavant a été puni pour avoir sauvé la vie de deux oursons innocents et effrayés. Bryce a reçu l’ordre d’euthanasier les oursons mais a utilisé son meilleur jugement et a refusé.

Dans les images difficiles à regarder, vous verrez les deux oursons dans l’arrière-cour de la maison de quelqu’un. Les agents s’approchent des ours en essayant de les retenir.

Un agent de conservation a perdu son travail pour avoir refusé de tuer des oursons effrayés

Casavant se rend vite compte que les oursons ne représentaient aucune menace réelle et étaient juste terrifiés. Par son travail, il est censé tuer les oursons mais il ne pouvait tout simplement pas le faire.

Il savait que les autorités allaient lui infliger une punition sévère mais il s’en fichait. Il savait qu’ils ne méritaient pas de mourir.

Un agent de conservation a perdu son travail pour avoir refusé de tuer des oursons effrayés

Les ours ont été transférés au North Island Wildlife Recovery Center et ont été nommés Jordan et Athena. Ils ont ensuite été relâchés dans la nature.

Casavant, quant à lui, a été congédié de son poste.

Après avoir passé des années à lutter contre son syndicat et son employeur pour retourner à son travail avec la Colombie-Britannique. Service des agents de conservation, Casavant a enfin trouvé un répit.

Un agent de conservation a perdu son travail pour avoir refusé de tuer des oursons effrayés

Selon la CBC, Casavant a déposé une requête auprès de la B.C. Cour suprême lui demandant de forcer la province et le service de conservation à rétablir son emploi.

« Je veux juste retourner au travail – c’est aussi simple que ça », a-t-il déclaré au média.

Noter cet article
( No ratings yet )
Avez-vous aimé cette histoire? Merci de partager cette publication avec votre famille et vos amis!