L’examen de plus de 100 études montre que l’eau froide et l’air augmentent la « bonne » graisse corporelle

L’immersion en eau froide est connue depuis longtemps des Européens du Nord comme un tonique, mais la science derrière cette étrange pratique culturelle/médicale est en fait encore plus cool.

L'examen de plus de 100 études montre que l'eau froide et l'air augmentent la "bonne" graisse corporelle
Dans une revue récente de plus de 100 études, les scientifiques ont découvert que l’un des changements les plus importants qui se produisent dans le corps lorsqu’il est exposé à l’air froid, en particulier à l’eau froide, est la conversion du tissu adipeux blanc en tissu adipeux brun (BFAT) .

Le BFAT est comme une « graisse de travail » plutôt qu’une graisse de stockage, car il brûle des calories tout en maintenant la température corporelle pour conjurer le froid, contrairement à la « mauvaise » graisse blanche qui stocke de l’énergie.

L'examen de plus de 100 études montre que l'eau froide et l'air augmentent la "bonne" graisse corporelle

Un autre énorme avantage de l’immersion dans l’eau froide, sans obésité, est que le fait d’être jusqu’au cou dans une eau à environ 40 ° F augmente la production de noradrénaline de votre cerveau de 300 % en quelques minutes seulement.

La noradrénaline est similaire à l’adrénaline et conduit à une sensation d’excitation positive.

C’est aussi un neurotransmetteur, ce qui signifie essentiellement qu’il accélère l’activité cérébrale.

La recherche a été menée par l’Arctic University of Norway et l’University Hospital of Northern Norway.

« De nombreuses études ont montré des effets significatifs de l’immersion en eau froide sur divers paramètres physiologiques et biochimiques », mais, a-t-il ajouté, « sur la base des résultats de cette revue, de nombreux avantages pour la santé revendiqués pour une exposition régulière au froid peuvent ne pas être de cause à effet. »

« Au lieu de cela, ils peuvent s’expliquer par d’autres facteurs, notamment un mode de vie actif, des interactions sociales, ainsi qu’un état d’esprit positif », a-t-il conclu.

L'examen de plus de 100 études montre que l'eau froide et l'air augmentent la "bonne" graisse corporelle
« Des études chez l’animal et l’homme ont montré que la graisse brune peut améliorer la sensibilité au glucose », souligne Patrick.

Des dizaines de milliers d’études ont été réalisées sur la physiologie des personnes actives, mais seul un petit pourcentage implique l’immersion en eau froide.

Regardez ce que vos amis pensent de cette science…

Noter cet article
( No ratings yet )
Avez-vous aimé cette histoire? Merci de partager cette publication avec votre famille et vos amis!